Electro Deluxe & Mr Yaz, 03-02-2018 @ Freyming – Merlebach / Le Gouvy

Electro Deluxe (5)

Electro Deluxe @ Le Gouvy, 03-02-2018

Soirée de folie à l’espace Gouvy ce samedi 3 février.

Habituellement, j’arrive une bonne heure avant le début des concerts, mais comme je connais le groupe qui assure la première partie, j’ai eu le privilège d’assister à ses balances, vers 17h30.

Je suis ensuite resté dans la salle à attendre l’arrivée du public.

Ce soir, ce seront environ 500 personnes qui vont s’installer pour profiter du concert du jour. Concert en place assise, mais les spectateurs ne vont pas rester longtemps immobiles.

20h15, Mr Yaz (Soul-Funk) fait son entrée pour la première partie de soirée.

Mr Yaz est né de la rencontre en 2012 de Yacine El Fath, auteur-compositeur, et de musiciens professionnels venant d’esthétiques diverses qui ont travaillé en collaboration avec des artistes tels que : Charlie Winston, Karoline Rose, Doctor Flake, etc…

Yacine (guitare et chant), Claire (basse), Stéphane (claviers) et Romain (batterie) proposent un véritable melting pot mélangeant musique black américaine des 70’s et pop, le tout actualisé avec des sons plus électroniques. Un son influencé par Bernhoft, Prince ou encore Bruno Mars,

Le groupe a publié un album : « Dancing on the moon », et un EP : Flavour. Un nouvel album vient d’être enregistré il sortira en septembre.

Le set, d’une durée de 30 minutes commencera par Dancing on the moon.

Le public apprécie et certains spectateurs se lèvent pour danser en rythme.

Sans temps mort, Mr Yaz enchaîne avec « Purple shadows« , composition qui figurera sur le prochain album. Ces titres constitueront l’essentiel du set joué ce soir.

Les spectateurs sont dans l’ambiance et petit à petit une bonne partie de la salle se lèvera pour bouger au rythme de la musique.

Côté scène l’alchimie entre les 4 musiciens est parfaite, et leur plaisir à jouer communicatif.

La prestation de Mr Yaz se terminera sous les applaudissements d’un public debout et conquis.

Setlist :

  1. Dancing on the moon
  2. Purple shadows
  3. Betterman
  4. Flavour
  5. Back to the roots
  6. Trading
  7. Free
  8. People lead
  9. I Know

Facebook : https://www.facebook.com/mryazofficial/

Site web : https://www.mryaz.com/

Pause de 15 minutes, le temps de démonter le matériel de Mr Yaz, et Electo Deluxe prend place.

Electro Deluxe nait en 2001, de la réunion de 4 passionnés de musique. Contrairement à ce que pourrait faire penser le nom, ils ne jouent pas de musique électronique.

Avec l’arrivée de James Copley au chant en 2010, Thomas Faure (saxophone), Jérémie Coke (basse), Arnaud Renaville (batterie) et Gaël Cadoux (claviers) ont remisé platines, machines et samplers pour un son authentique, fusion de jazz, soul et funk endiablés.

Electro Deluxe a reçu en 2017 le prix du groupe de l’année aux Victoires du Jazz et aligne concerts dans le monde entier, ainsi que participations à festivals (Printemps de Bourges, Solidays,…)

Dans la pénombre le groupe s’installe, puis les premières notes du titre K.O. (issu de Circle, leur dernier album) claquent, et James Copley entre dans la lumière : « Nous sommes Electro Deluxe ! »

Le ton est donné d’entrée jeu, ce soir pas de public passif et assis. Les 7 musiciens sur scène (le groupe est accompagné d’une section cuivre) se révèlent être une machine implacable, et James Copley un impressionnant front-man, à la présence et au charisme indiscutables.

Pour ma part, je suis K.O. debout tant la prestation est de haute volée.

Sans temps mort, le groupe enchaîne les titres : All Alone, Liar, sur lequel James Copley fait reprendre en chœur le refrain à un public acquis à sa cause, toute la salle dansant maintenant au son de Electro Deluxe, tandis le chanteur et son groupe font le show.

Encore quelques titres très dynamiques, puis les lumières se font plus douces, et la musique aussi, pour un intermède acoustique de 3 morceaux, durant lesquels James Copley parle un peu de son parcours.

Puis le show reprend cours de plus belle, le public est chauffé à blanc. Entre les titres, le chanteur s’adresse au public : « Keep negativity away. » « Si on est capable de chanter ensemble, on est capable de vivre ensemble. » « Soyons connectés entre nous. »

Après 16 titres joués, le groupe reviendra pour deux reprises, dont Staying alive des Bee Gees, dans une très belle version jazz funk.

James Copley remerciera l’assistance : « You are Electro Deluxe. You are wonderful.”

C’est un public totalement conquis qui quittera la salle après une longue standing ovation, plus que méritée après une telle prestation.

Pour moi un des meilleurs, si ce n’est le meilleur concert couvert depuis quelques années. Electro Deluxe est une machine à bonheur musical, et une sacrée bête de scène.

Setlist :

  1. K.O.
  2. All alone
  3. Liar
  4. Devil
  5. Ground
  6. Paramount
  7. Oh no !
  8. Circle (acoustique)
  9. Comin’ home (acoustique)
  10. The Ring (acoustique)
  11. Heaven
  12. FNK live
  13. Keep my baby
  14. Twist her
  15. LGTW
  16. Smoke
  17. Rappels : Eye for an eye – Staying Alive

Facebook : https://www.facebook.com/electrodeluxeofficiel/

Site web : https://www.electrodeluxe.com/fr/

Un grand merci à Isabelle de Le Gouvy pour l’accréditation photo, ainsi qu’à Mr Yaz et Electo Deluxe pour leur prestations.

Crédit Photos ( 2018 ) : Numéro Six / Tous droits réservés

Leave a Comment