ZEAL & ARDOR, le nouvel album sort aujourd’hui ! A voir au Hellfest le 24 juin

29433331_837213389795756_7736562857051352225_n

ZEAL & ARDOR

 « Stranger Fruit »

le nouvel album sort aujourd’hui !

dispo ICI

L’instant Fip à la Fnac : La pépite musicale de juin ! 

Regardez la présentation instructive de Luc Frelon ICI

« Une éclatante confirmation de la très grande créativité 

et du caractère novateur de Zeal & Ardor… » – Rock Hard

« Une œuvre d’art unique… un petit exploit d’ingéniosité émotionnelle 

et artistique… » – Sound Protest (chronique complète ICI)

« Un album d’avant-garde brillant et ingénieux que personne n’attendait… 

Un véritable coup de maître… » – Music Waves (5/5, chronique complète ICI)

« Un album qui surpasse son prédécesseur... » – United Rock Nations (4/5, chronique complète ICI)

A voir en concert au

Dimanche 24 juin

17h35 sur la Valley

Lisez l’interview de Manuel Gagneux ICI

à suivre : Les Eurockéennes de Belfort le 8 juillet,

puis Musilac à Aix les Bains le 12 juillet

Tournée française en décembre !

09/12/2018 – Lille / L’Aéronef 

11/12/2018 – Le Havre / Le Tetris 

12/12/2018 – Paris / La Cigale

13/12/2018 – Strasbourg /  La Laiterie

C’est donc le grand jour ! « Stranger Fruit », le nouvel album de Zeal & Ardor est enfin disponible !

Depuis la révélation d’un premier extrait, le 30 mars dernier (le jour du Vendredi Saint !) le public avait peu à peu pu découvrir les contours de cet étrange fruit, mais depuis quelques heures il peut désormais croquer à pleines dents dans cette pomme pourrie qui dégage pourtant de singulières saveurs et des goûts aussi curieux qu’envoûtants…

Zeal & Ardor, c’est Manuel Gagneux un énergumène créateur que l’on ne voit pas dans le clip de « Gravedigger’s Chant« , ce premier single qui dévoilait les premiers présages de « Stranger Fruit ». Depuis l’homme a profité de son passage par le Printemps de Bourges pour attiser d’avantage l’intérêt autour de ce disque. Il a ensuite lâché un autre titre,  « Waste« , qui mettait en lumière une autre facette de ‘Stranger Fruit’, où les éléments gospel et soul viennent s’ajouter à du black metal joué sans compromission. C’est clair le but de Zeal & Ardor est de toujours surprendre et c’est indéniablement ce que l’on ressent tout au long de ce disque.

La semaine dernière, la chanson « Built On Ashes«  enfonçait le clou en reflétant à merveille l’ambition de Z&A. Dès lors le quotidien anglais The Guardian disait de ce nouvel album qu’il était :  « Extraordinary and brilliant ».  Depuis les médias français ne sont pas en reste (voir citations ci-dessus) et Zeal & Ardor semble paré pour capter l’attention d’un auditoire encore plus large, sur disque bien sûr, mais aussi sur scène, le groupe ayant entamer fin avril une longue tournée mondiale qui est loin d’ignorer l’hexagone.

En décidant de mêler du blues, du gospel et de la soul à des musiques radicalement plus extrêmes Gagneux s’est ouvert les portes d’un univers artistique où tout semble possible. Créé par lui seul, telle une œuvre solo, « Devil is Fine », le premier album de Zeal & Ardor, a généré un intérêt immense autour de cet artiste. Les excellentes critiques qui ont suivi la sortie de ce disque ont alors permis à Zeal & Ardor de se muer en un véritable groupe live qui s’est produit à travers le monde entier. 

 Après avoir passé des mois éloigné de tout, à travailler sur de nouvelles chansons, Manuel a finalement rejoint le monde de vivants pour entrer en studio avec le producteur Zebo Adam et l’ingénieur du son Kurt Ballou (Converge, Kvelertak, Nails). Cette association rend le son plus vaste et plus lourd tout en restant incontestablement celui de Zeal & Ardor.

 La diversité des 16 titres de « Stranger Fruit » encourage l’auditeur à creuser un peu plus profond afin de trouver par lui-même les propres significations de chaque composition. En contraste avec l’album précédent ces chansons sont, tant au niveau des textes que de la musique, délibérément destinées être écouter les unes après les autres. Au fil du disque l’on ressent alors la progression d’une incontestable rage, dont l’objectif premier est pourtant d’unifier, et non de diviser, d’inspirer l’action en opposition directe à l’inertie. Si une sombre mélancolie plane sur l’ensemble, elle est cependant tempérée par une sorte de lueur d’espoir. A premier abord, « Stranger Fruit » semble raconter de petites histoires simples, mais, peu à peu, l’on découvre qu’elles font aussi référence au grimoire de la Goetia, aux croyances Yoruba, ainsi qu’à d’autres obscurs ouvrages de la littérature occulte…

« Stranger Fruit »

CD, cassette, double vinyle & digital.

Une édition  « deluxe »  vinyle 180g / violet

pochette en triptyque est également disponible

Liste des titres :

  1. Intro
  2. Gravedigger’s Chant
  3. Servants
  4. Don’t You Dare
  5. Fire Of Motion
  6. The Hermit
  7. Row Row
  8. Ship On Fire
  9. Waste
  10. You Ain’t Coming Back
  11. The Fool
  12. We Can’t Be Found
  13. Stranger Fruit
  14. Solve
  15. Coagula
  16. Built On Ashes

Ne ratez pas l’occasion de célébrer et de partager

la rage de Zeal & Ardor en concert :

08.06.2018 POR – Porto, Primavera Sound Festival

09.06.2018 CH – Interlaken, Greenfield Festival

10.06.2018 UK – Donington Park, Download Festival

21.06.2018 DK – Copenhagen, Copenhell

22.06.2018 B – Dessel, Graspop Metal Meeting

24.06.2018 FR – Clisson, Hellfest

06.07.2018 CZ – Hradec Kralove, Rock for People

07.07.2018 SVK – Trenčín, Pohoda Festival

08.07.2018 FR – Belfort, Les Eurockéennes 

12.07.2018 FR – Aix les Bains, Musilac Festival 

14.07.2018 B – Dour, Dour Festival

15.07.2018 FIN – Ilosaari, Ilosaarirock Festival

28.07.2018 RO – Sibiu, ArtMania Festival

03.08.2018 AT – Lustenau, Szene Openair

04.08.2018 DE – Wacken, Wacken Openair

09.08.2018 DE – Kollerbach, Rocco del SchlackRo Festival

10.08.2018 DE – Tauber, Taubertal Festival

17.08.2018 UK – Bristol, ArcTanGent Festival

19.08.2018 NL – Biddinghuizen, Lowlands Festival

24.08.2018 UK – Northampton, Shambala Festival

Zeal & Ardor est né dans l’esprit d’un musicien americano/suisse nommé Manuel Gagneux, qui, à la base, tire son inspiration d’une approche alternative de l’histoire, résultant directement de l’association entre deux pensées :

1) la religion chrétienne a été imposée par les américains aux esclaves noirs africains (tout comme cela avait déjà été fait en Norvège des siècles auparavant)

2) dans les années 90, le black métal norvégien s’est répandu partout dans le monde en rébellion face au monothéisme.

Dés lors que ce serait-il passé si les esclaves noirs américains s’étaient rebellés de la même façon ? Quel aurait été le son de ces chants spirituels s’ils avaient été sataniques ? Du black metal tirant son inspiration des champs de coton des états du sud… qui aurait pu imaginer ça un jour ?

Sorti en février 2017  « Devil is Fine », le premier Zeal & Ardor a apporté les premiers éléments de réponse… Créée dans la liberté artistique la totale cette oeuvre avant-gardiste a généré un énorme intérêt partout dans le monde. En France, le groupe s’est produit aux Trans M usicales de Rennes ainsi que dans l’émission de Canal + « l’Album de la Semaine ». Des radios telles que FIP ou Oui FM ont diffusé plusieurs titres de Z&A. De nombreux articles sont parus dans la presse (Rock Hard, Télérama, Les Inrocks, MyRock…) ainsi que sur le web.

facebook.com/zealandardor

twitter.com/zealandardor

instagram.com/zealandardor

YouTube

Leave a Comment