HELLFEST OPEN AIR FESTIVAL @ CLISSON – JOUR 1 ( Vendredi 16/06/2017 )

Powerwolf 22017 Hellfest (6)

Ce jeudi 15 juin et Vendredi 16 Juin: 

Me voici arrivée sur le site du Hellfest  pour cette 12 ème édition, vers les 9h, avec un soleil de plomb qui tape vers les 40° au soleil.

Les festivaliers sont déjà présents devant l’entrée qui se trouve à côté du rond-point de la guitare, les places se font chères pour se garer, on a eu la chance de trouver une place, pas très loin.

Les festivaliers se sont installés devant les barrières  avec des tonnelles, des parasols et bien d’autre abris construits pour se protéger du soleil, qui tapait déjà fort à 9h du  matin, nous avions la chance d’avoir des festivaliers, équipés de leurs pistolets en plastique de plage, qui arrosaient toutes les personnes présentes.

La sécurité du festival était très renforcée, suite aux problèmes des attentats qui se sont passés dans les autres pays,  et même chez nous ; On s’est senti en sécurité grâce au dispositif mis en place.

Les heures passent,  et vers 14h,  les organisateurs décident  enfin d’ouvrir les portes du Hellfest, une horde en délire se précipite, hallucinant à voir ! .

Enfin rentrés,  nous somme allés directement chercher nos Pass Press, malheureusement, on n’avait pas pris la bonne file, mais le personnel qui s’occupait des festivaliers nous a fait passer à travers la foule, ce qui fut très sympa.

Nous découvrons les nouveaux décors qui ont été placés a l’entrée du festival pour les bracelets et pour les Pass, très impressionnant à voir, Un ampli en guise d’office d’accueil pour les festivaliers, de couleur noire, et orange pour le coté Press, très bien fait !  Le petit plus est qu’ils avaient mis la lumière sur les boutons, on pourrait presque les brancher sur une guitare et jouer.

Une fois les bracelets récupérés,  il est temps à présent  de trouver son emplacement de camping au White Camp, très sympathique pour poser sa tente et se reposer car la journée de demain va être chargée.

Vendredi 16 Juin :

9h du matin, préparation du sac photo …  et de la crème solaire, pour une journée marathon et aller shooter les groupes pour cette première journée. J’en suis impatiente.

Découverte du Carré VIP, qui a changé de place, à proximité de la scène Temple, ils ont crée un endroit magnifique,  un bar très accueillant, avec à l’intérieur un décor sublime ! colonnes vertébrales géantes en guise de voûtes, sans oublier les lustres énormes, ornés de têtes de mort et d’os, un grand écran, on se croirait dans un musée de l’anatomie avec les animaux sous formol, vraiment un très beau décor.

Dans la cour du Carré VIP,  se trouve une fontaine, avec des Ghouls assis dessus, un coté bien flippant, mais parfait, le joli bassin … ou plutôt la piscine  ( les festivaliers s’y sont éclatés dedans), avec une tête de mort et le papillon posé dessus, et une cascade, magnifique.

Le coté press n’a pas changé, toujours aussi agréable,  par son accueil et son décor. Du beau travail.

Il est temps maintenant  de commencer à shooter les groupes de la journée et je commence par mon groupe fétiche.

Sidilarsen 11h05 :

Sidilarsen vient pour nous présenter leur dernier album, sorti en 2016, avec une fratrie d’amis, qui nous donne un show qui décape les fans et le public du Hellfest, un son qui te file une sacrée énergie, quand David se jette dans le public, c’est juste énorme, une très bonne Set list, le public en redemandait, je me suis même cru avec Mass Hysteria, mais non ! c’était  Sidilarsen ! à voir et écouter.

Pour leur premier concert au Hellfest, le show du groupe Sidilarsen était assuré, les titres bien connus du groupe, on était joué sans fausse note, le public a répondu présent. un pur moment 😀

Myrath 11h40 :

On ne présente plus le groupe Myrath, qui nous vient de Tunisie & France, nous donnant le ton avec du METAL ORIENTAL PROGRESSIF, et nous envoûte à la première écoute de leur musique, le show commence avec une danseuse du ventre, vêtue de jolis voiles violets, une belle entrée pour le groupe, qui nous offre  les morceaux bien connus tel que : Believer et bien d’autres, un très bon moment.

Betraying The Martyrs 12h15 :

Bonne découverte pour un début de matinée, du bon deathcore, qui te réveille les neurones si tu dors encore !  Lol ! Le groupe, déchaîné, malgré un Line-up instable,  assure le concert, le public réagit aussi vite, les Slam se font bien sentir, on voit les motivés dès le matin.

Textures 12h50 :

Un groupe Hollandais qui nous joue du bon METAL PROGRESSIF, quand Daniel De Jongh  chante,  il envoûte tout le public, qui en redemande, sans oublier les rifs de  Bart Hennephof , et Joe Tal qui te décape les tympans , encore un groupe qui te secoue les neurones,  pas question de dormir ! ah ahh !  on y retrouve des rythmes mélodieux, avec des notes de brutalité , des rythmes de folie, tout ce qu’un metaleux aime.

Powerwolf 17h40

Qui ne connait pas Powerwolf ?!  le groupe qui nous interprètre des chansons, évoquant les loups-garous et les vampires, avec une ambiance particulière et des costumes religieux, mais pas très catholique tout ça ! Lol ! Du bon POWER METAL, on est vite entraîné à  slamer  dans le public. Une présence caricaturale de la part d’Attila, qui à été parfaite, Tom qui donne le coup de départ du concert à la batterie, et Falk toujours aussi déjanté pendant tout le show. On en redemande à chaque fois.

Tagada Jones 18h35

Le groupe à Niko nous revient au Hellfest avec leur dernier album, qui à connu  un très gros succès, on se retrouve à la Warzone où la chaleur est pratiquement à 40° au soleil. Le public se regroupe devant la scène, c’est blindé !
Le concert commence, et le groupe envoie la sauce au premier titre, le public en folie slame, pogote, on ne les arrête plus. On peut entendre les titres tel que :   » Mort aux cons  » et bien d’autres, un show fort sympathique.

Sabaton 22h20 :

On retrouve le groupe après quelque concert en France, ils sont en effet de retour pour enflammer les scènes du Hellfest, ce qui est chose facile pour le groupe suédois, avec leur style militaire, Joakim assure le show avec ses musiciens, avec le tout nouveau guitariste Tommy Johansson qui assure le show malgré ses 30 ans, le public en délire slam et pogote durant tout le concert, et en arrière plan, un décor génial, on peut y  voir un tank, magnifiquement réalisé,  à revoir.

Rob Zombie 23h25 :

On ne présente plus notre cher Rob Zombie,  pilier de la scène métal, sans oublier ses films qui sont incontournables, il nous fait l’honneur d’être présent pour cette 12 ème édition du Hellfest pour nous jouer du bon vieux METAL INDUSTRIEL, Rob nous présente son dernier album : Astro Creep 2000, une exclu européenne, Rob était déjanté pendant tout le show, avec son costume très disco et ses  franges, un pur moment pour les fans, une bonne découverte en live.

Alestorm 1h05 :

Voici venu le moment d’accueillir nos chers pirates pour cette fin de soirée, avec Alestorm, qui a été un très bon moment, un groupe qui nous vient tout droit d’Angleterre,  avec du bon  PIRATE METAL, le public était déchaîné, la bière à la main, et criant «  Alestorm » c’était beau a voir, des rythmes power et du folk métal aux sonorités modernes, mais qui, pendant tout le show,  nous racontent  des histoires de créatures mythologiques, très intéressant. Le show se termine, le temple se vide petit à petit.

Direction le camping, il est temps d’aller se reposer, demain sera une longue journée sous la canicule de l’été. Nous passons par le village, histoire de prendre quelques photos de nuit, nous avons eu la chance d’y rencontrer Ben BARBAUD, pour lui passer le bonsoir.

La soirée se finit, il est temps de fermer les yeux et de se reposer pour la prochaine journée, qui va s’annoncer chaude et toute aussi chargée !

Cliquez sur les photos pour les agrandir   

Corrections: Stéphane Loviat

Crédit Photos ( 2017 ) : La Fée Verte Photographie / Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Comment